Archive pour mars, 2019

*Série* Love, Death & robots

Bonjour tout le monde, aujourd’hui je vais vous parler d’une série un peu particulière:

1377321.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Love, death & robots

Série fantastique
Fantastie, animation, Science fiction
U.S.A.

2019

Durée: Saison 1:  18 épisodes de 15/20min chacun.

 

Un yaourt susceptible, des soldats lycanthropes, des robots déchaînés, des monstres-poubelles, des chasseurs de primes cyborgs, des araignées extraterrestres et des démons de l’enfer assoiffés de sang : tout ce beau monde est réuni dans 18 courts d’animation déconseillés aux âmes sensibles.

Une courte bande annonce:
Image de prévisualisation YouTube

 

Il faut savoir que chaque épisode a une histoire différente, un univers différent et un graphisme différent. Mais que ça tourne toujours autour de l’amour ou du sexe, de la mort et/ou des robots d’où le titre ;)

DE QUOI ÇA PARLE

Love, death & robots est une collection de dix-huit courtes histoires animées allant de la science-fiction au fantastique, en passant par l’horreur et la comédie. Chaque épisode est à la fois facile à regarder et difficile à oublier grâce à une narration audacieuse.

Un yaourt susceptible, des soldats lycanthropes, des robots déchaînés, des monstres-poubelles, des chasseurs de primes cyborgs, des araignées extraterrestres et des démons de l’enfer assoiffés de sang : tout ce beau monde est réuni dans 18 courts d’animation déconseillés aux âmes sensibles.

ÇA VIENT DE QUI ?

Cette toute première anthologie d’histoires courtes animées disponible sur Netflix vient de l’association entre David Fincher, associé à la plateforme depuis quelques années avec House of Cards et Mindhunter, et Tim Miller, réalisateur de Deadpool et fondateur de Blur Studio, spécialisé dans l’animation et les effets spéciaux. Lors de la présentation de la série au festival South by Southwest au Texas, Tim Miller a révélé à IndieWire que l’idée de cette série unique en son genre est survenue il y a dix ans, lorsqu’il a rencontré David Fincher pour la première fois.

Alors que le projet mûrit, David Fincher et Tim Miller s’associent à Jennifer Miller et Joshua Donen pour produire la série. Les quatre se sont investis à fond dans Love, Death + Robots en recueillant des scripts de tout genre, en les adaptant et en travaillant avec des petites boites de production spécialisées dans l’animation aux quatre coins du globe. Cocorico, deux signatures françaises sont au menu : Studio La Cachette propose le délicieusement gothique « Un vieux démon » (épisode 5) et Unit Image offre le très impressionnant « Derrière la faille » (épisode 7).

Pour David Fincher, l’essentiel était d’offrir une plateforme aux scénaristes et créatifs de talent sans contrainte de temps afin d’offrir des histoires originales et bien construites. Il a d’ailleurs déclaré : « Nous devons nous débarrasser des formats 22 minutes et 48 minutes qui répondent à un schéma pavlovien qui se trouve être contraire à l’essence du storytelling. On veut que l’histoire soit aussi longue que nécessaire pour devenir la meilleure proposition de divertissement possible. »

 

Oscillant entre des sources d’inspiration manga, jeux vidéo, dessins animés et comics, les dix-huit épisodes de Love Death + Robots nous plongent dans un univers de science-fiction et de fantastique à l’esthétique pop et colorée mais à l’ambiance sombre et mortifère qui plaira aux amateurs. Les fans de pop culture retrouveront avec plaisir de nombreuses références phares dans ce melting-pot à la Ready Player One version animation : Blade Runner, Alien, 2001 : l’odyssée de l’espace, Star Wars, Dracula, Black Mirror, entre autres. Par ailleurs, les thèmes abordés sont présentés sous forme d’émojis au début de chaque épisode.

En termes de narration, qu’il s’agisse d’un court-métrage de 6 minutes ou de 17 minutes, les scénarios sont bien écrits avec des dialogues qui font mouche, des intrigues percutantes, des rebondissements et une pointe d’humour bienvenue. Les graphismes et les effets visuels sont saisissants et cohérents à travers l’anthologie. Le visionnage s’apparente heureusement plus à une découverte de dimensions parallèles à la manière de The OA qu’à un empilement indigeste de courts-métrages disparates. Même si l’on peut regretter au final l’omniprésence des environnements spatiaux, Love, Death + Robots est une formidable réussite, une expérience unique et intense qui devrait satisfaire les envies et les goûts de chacun. Et aussi les amoureux des chats, animal fétiche de la série.

Source: Allociné

Mon avis en commentaire ;)

Comments (1)

*Art créatif* Personnaliser un pot de fleur en terre cuite

Bonjour tout le monde :)
Aujourd’hui je vais vous montrer comment j’ai décorer un pot en terre cuite simple acheté quelques centimes dans une pépinière .

 

Je suis donc parti d’un pot de fleur en terre cuite qu’on peut trouver dans n’importe quelle pépinière ou jardinerie (que j’ai oublié de prendre en photo avant de commencer à le travailler, évidemment….mais bon vous savez à quoi ça ressemble)

J’ai commencé par coller le scotch autour du bord en haut du pot pour faire une bande le plus droit possible:

IMG_3788

Ensuite j’ai mis 2 couches de peinture acrylique blanche:

IMG_3789

Et 3 couches fines de rouge. Une fois la 3eme couche appliquée j’ai retiré délicatement le scotch:

IMG_3790

Puis j’ai laissé sécher:

IMG_3795

 

Le lendemain, pour être sure que ça soit bien sec (car je risquait de mettre du scotch sur la bande rouge donc il fallait que ça soit sec pour ne pas tout arracher en retirant le scotch) j’ai appliqué du scotch aléatoirement sur le pot, comme j’avais fais pour la boite souvenir de cet article –> http://gaali.unblog.fr/2019/02/09/art-creatif-boite-a-souvenirs/

IMG_3796

Puis j’ai appliqué du blanc, du rouge et un mélange de vert tendre dans ces cases:

IMG_3797

J’ai appliqué 2-3 couches selon la couleur et quand j’ai appliqué la dernière couche, pour pas que la peinture soit trop sèche, j’ai retiré délicatement les bandes de scotch et j’ai laissé sécher bien une demi journée:

IMG_3800

 

Il y a quelques mois j’avais acheté 2 petits rouleaux de feuilles en « tissu » mais en vrai je ne sais pas trop en quelle matière c’est, on dirait un mélange entre du papier et du tissu, en tout cas c’était vendu en mercerie sur Ebay, j’ai craqué dessus et je me suis dis que je trouverais toujours quelque chose à faire avec et effectivement je vais inaugurer cet achat!

IMG_3808

J’ai pris le rouleau vert clair car je me suis dis que ça ressortirait mieux sur le rouge qui est assez foncé.
J’ai donc coupé la bande à la longueur voulue et avec de la super glue j’ai collé les feuilles sur le tour en haut du pot.

 

Voila les photos finales du pot:

20190325_131610 20190325_131553

 

Je sais pas vous mais j’aime vraiment bien le résultat et ça me donne envie d’acheter d’autres pots pour les décorer lol

N’hésitez pas à me donner votre avis ou vos idée déco :)

A bientôt :)

Commentaires

*Achats* Greenweez

Bonjour tout le monde.

Hier j’ai reçu la petite commande passée sur le site de Greenweez.

 

De quoi refaire ma lessive maison (Article que j’avais fais sur le sujet –> Lessive faite maison):

IMG_3747IMG_3746

 

Dommage qu’ils ne fassent pas de paillettes de savons vert, il parait qu’il y a pas ou peu de glycérine dedans, même si jusque là le savon vert que j’ai trouvé en contenait…. Va falloir que je cherche un peu pour la prochaine fois.

 

Et je me suis remise aux graines germées donc j’ai refais un peu le stock:

1

Des graines de radis car j’adore ça, ça a le gout du radis un peu fort à l’ancienne, les radis d’antan ^^

 

3 2

Jamais gouté ces 2 là donc j’ai hâte de tester.

 

C’est tout pour cet article, à bientôt.

Commentaires

Fleursetcreations |
Le récif d'Hélène |
Monlabradorchocolat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Yaoiparadise
| Aureliescrap
| Personnage de omd-rpg