*Livre/film d’animation* Le tombeau des lucioles

Bonjour aujourd’hui je vais vous parler d’un film d’animation Le tombeau des lucioles .

Ça fait plus d’un an que j’avais fais le brouillon mais je n’ai jamais pris le temps de finaliser mon article, entre temps le blog a perdu ce que j’avais écris donc ça m’a un peu blasée….
Là je me suis motivée à refaire l’article car Netflix va apparemment mettre ce film dans son catalogue!

Le_Tombeau_des_lucioles

Le tombeau des lucioles

Réalisé par  Isao Takahata

Drame

Japonais

Sorti en 1988, ressorti en dvd en 1996

Durée: 1h30

 

Résumé:

Japon, été 1945. Après le bombardement de Kobé, Seita, un adolescent de quatorze ans et sa petite soeur de quatre ans, Setsuko, orphelins, vont s’installer chez leur tante à quelques dizaines de kilomètres de chez eux. Celle-ci leur fait comprendre qu’ils sont une gêne pour la famille et doivent mériter leur riz quotidien. Seita décide de partir avec sa petite soeur. Ils se réfugient dans un bunker désaffecté en pleine campagne et vivent des jours heureux illuminés par la présence de milliers de lucioles. Mais bientôt la nourriture commence cruellement à manquer.

 

Une bande annonce en vf:

Image de prévisualisation YouTube

 

Ce film est très dur donc si vous êtes sensibles évitez de le regarder.

 

Ce film  a été inspiré par ce livre:

La_Tombe_des_lucioles

La tombe des lucioles
Par Nosaka Akiyuki

Publié en 1967

C’est avec ces deux récits admirables et particulièrement bouleversants, couronnés en 1968 par le prix Naoki, l’une des plus hautes distinctions littéraires, que Nosaka conquit la notoriété. Peu de temps auparavant, Mishima avait applaudi à son premier roman : « Les Pornographes », roman scélérat enjoué comme un ciel de midi au-dessus d’un dépotoir.

La Tombe des lucioles, visionnaire et poignant : l’histoire d’un frère et d’une soeur qui s’aiment et vagabondent dans l’enfer des incendies tandis que la guerre fait rage et que la faim tue. Voici une prose étonnante, ample, longue, proustienne dans le sens qu’elle réussit à concentrer en une seule phrase des couleurs, odeurs et dialogues, mais prose très violente, secouée de mots d’argot, d’expressions crues, qui trouvent ici une beauté poétique et nouvelle, d’images quasi insoutenables – prose parcourue d’éclairs. 

(Babelio)

 

Ce livre comporte 2 histoires, une à partir duquel le film a été fait, et une autre histoire plus courte et moins dramatique.
« Éléments autobiographiques et circonstances d’écriture

Akiyuki Nosaka a écrit La Tombe des lucioles en se référant à sa propre vie : à l’été 1945, l’auteur est âgé de quatorze ans, comme le personnage principal de sa nouvelle, et perd ses parents adoptifs dans le bombardement touchant Kōbe. Il est également amené à voler pour se nourrir ainsi qu’à réunir un peu d’argent par le biais du marché noir. Sa jeune sœur adoptive s’éteint une semaine après la fin de la Seconde Guerre mondiale , le jour même de la levée de la restriction de lumière dans la préfecture de Fukui où se trouve le jeune homme. C’est pour se libérer de la culpabilité et du traumatisme causés par la mort de sa jeune sœur adoptive que Nosaka entame l’écriture d’Hotaru No Haka. »

« Prolongements

La nouvelle d’Akiyuki Nosaka est adaptée au cinéma par Isao Takahata en 1988. Ce dernier reproduit avec réalisme l’univers de La Tombe des lucioles qu’il transpose dans un film d’animation, qui garde le même titre au Japon : Hotaru no Haka. La production du Studio Ghibli est accueillie favorablement par le public. »

 

Mes avis en commentaire :)

 

 

 

 

Un commentaire »

  1. Gaali dit :

    Mon avis sur le film:

    Un des premiers films d’animation que j’ai vu à la tv et mon dieu qu’il m’a bouleversé….. j’en ai versé des larmes….Il est triste, poignant, bouleversant, magnifique, un vrai chef d’oeuvre….

    Je l’ai acheté en dvd à l’époque et vu je ne sais pas combien de fois en vf et en vostfr…..

    Je le reverrais peut être sur Netflix ça fait des années que je ne l’ai pas visionné.

    Mon avis sur le livre:

    J’ai été surprise il est exactement pareil que le film, le réalisateur a vraiment respecté le livre à la ligne prés.

    Quand à la 2eme nouvelle qu’il y a dans le livre elle est moins intéressante, du moins c’est mon avis, il faut dire que passer de La tombe des lucioles à cette nouvelles ça fait un peu bizarre sur le coup.

    SPOIL!!!!

    C’est l’histoire d’un japonais qui doit recevoir un couple d’américain dont sa femme a fait la connaissance quand elle a passé quelques jours en vacances à Hawai.
    Du coup la nouvelle passe du présent au passé où le mari se souvient de l’après guerre, le manque de nourriture, les américains qui donnaient des chewing-gum en ration nutritive etc…. (la partie flash back est plutôt intéressante) .
    La partie « présent » est bizarre, ça se passe surtout dans des bordels, mais on peut voir que le mari n’est pas encore sorti de son traumatisme de guerre et c’est marrant de voir que les américains passent pour des sans gênes aux yeux du couple japonais.

Feed RSS pour ces commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Fleursetcreations |
Le récif d'Hélène |
Monlabradorchocolat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Yaoiparadise
| Aureliescrap
| Personnage de omd-rpg