*Livre* Le clan des Otori

Bonjour tout le monde, aujourd’hui je vais vous parler d’une saga.

Je me demande au fur et à mesure que j’écris ces articles sur mon blog si je ne vais pas parler aussi un peu des écrivains :)

 

540875_3320605507966_1787445055_n

Le clan des Otori

Le silence du Rossignol

Par  Lian Hearn

Déposé en 2002, date de parution en France 15 septembre 2003

Style: Japon, magie, Japon Féodal, Samouraïs

Nombre de volumes: 5 (à la base il n’y avait que 3 volumes, le tome 3 clôturait la saga, jusqu’à ce que  quelques années après elle sorte le volume 4 et 5 )

 

Résumé:

Au XIVe siècle, dans un Japon médiéval mythique, le jeune Takeo grandit au sein d’une communauté paisible qui condamne la violence. Mais celle-ci est massacrée par les hommes d’Iida, chef du clan des Tohan. Takeo, sauvé par sire Shigeru, du Clan des Otori, se trouve plongé au coeur de luttes sanglantes entre les seigneurs de la guerre.

 

Il doit suivre son destin. Mais qui est-il ? Paysan, seigneur ou assassin ? D’où tient-il ses dons prodigieux ? Lorsqu’il rencontre la belle Kaede, un amour fou naît entre les deux jeunes gens : devra-t-il choisir entre cet amour, sa dévotion à sire Shigeru et son désir de vengeance ? Sa quête le mènera jusqu’à la forteresse d’Inuyama, lorsqu’il marchera sur le «parquet du Rossignol». Cette nuit-là, le rossignol chantera-t-il ?

 

Petite Bio de l’écrivain:

Lian Hearn:

Lian Hearn est le pseudonyme de Gillian Rubinstein, un auteur pour la jeunesse célèbre en Australie où elle vit avec son mari et leurs trois enfants. D’origine anglaise, elle est diplômée en littérature de l’université d’Oxford et a travaillé comme critique de cinéma et éditeur d’art à Londres, avant de s’installer en Australie. Son intérêt de toujours pour la civilisation et la poésie japonaise, pour le japonais qu’elle a appris, a trouvé son apogée dans l’écriture du ‘Clan des Otori’. Elle y dépeint un univers imaginaire nourri d’alliances secrètes, de guerres, de clans, d’honneur exacerbé, d’amour, de désir et de courage.

(Booknode)

 

Mon avis en commentaire :)

 

Je vous met les résumés des autres tomes mais ne lisez pas si vous ne voulez pas être spoilés sur la suite de l’histoire ;)

 

523991_3531354416557_173023684_n

Les neiges de l’exil

Résumé:

Takeo est désormais l’héritier du clan des Otori (un des clan les plus puissant du japon) Il s’est engagé à rejoindre les rangs criminels de la Tribu, reniant son éducation d’ Invisible, abandonnant tout ce qui lui revient de droit, territoire, fortune et pouvoir mais il ne renoncera pas aussi facilement à son amour pour Kaede.

 

Mais la Tribu ne peut éloigner Takeo de son destin Le chemin qu’il choisit le conduira sur des chemins aux milles dangers, les épreuves et les sacrifices au cœur des montagnes glacées du Pays du Milieu le conduiront au coeur du desepoir

Kaede, pion utile dans l’échequier des seigneurs de la guerre, devra tout mettre en œuvre son intelligence, sa beauté et sa ténacité pour s’imposer dans le monde des hommes tout-puissants et garder son précieux secret.

 

Une histoire innoubliable ou palpite la passion , ou sourd la violence et ou la beaute saisit toute chose.

 

182878_3836648128709_1522788095_n

La clarté de la lune

Résumé:

S’il faut en croire la prophétie faite à Takeo, quatre victoires et une défaite l’attendent… Après son union secrète avec Kaede, à Terayama, ils sont tous deux résolus à lutter pour entrer en possession de leur héritage et venger sire Shigeru.

Au terme d’une équipée haletante, ils parviennent à Maruyama, le domaine de Kaede. Mais, tandis que Takeo rassemble ses troupes et s’apprête à mener le grand combat, Kaede tombe dans un piège diabolique…

Lorsque enfin la lune se lève sur la dernière et terrible bataille que doit livrer Takeo, l’issue est plus que jamais incertaine…

Les deux héros pourront-ils surmonter tant d’épreuves ?

 

315310_4051874869243_348004229_n

Le vol est héron

Résumé:

Seize ans ont passé depuis que Takeo a retrouvé Kaede, après tant d’épreuves.

 

Ils ont trois filles l’aînée, la belle Shigeko, promet d’être une héritière digne d’eux, ses cadettes, les jumelles Miki et Maya, ont des talents singuliers. Mais l’harmonie et la prospérité des Trois Pays attirent l’attention de l’empereur, réveillent la convoitise et les haines enfouies. La Tribu n’a pas renoncé à sa vengeance, les étrangers arrivent avec leur religion et leurs armes à feu et le fils caché de Takeo, que la prophétie désigne comme artisan de sa mort, a grandi.

 

Le drame qui se noue va emporter Takeo et les siens dans un terrible ouragan de violence et de souffrance… Après Le Silence du Rossignol, Les Neiges de l’exil et La Clarté de la lune, découvrez le destin de Takeo et Kaede dans ce quatrième tome qui clôt la saga du clan des Otori.

 

376629_4215191592059_739040460_n

Le fil du destin

Résumé:

Voici l’enfance des Otori. L’histoire commence lorsque le jeune Shigeru s’apprête à devenir l’héritier du clan. Formé à l’art de la guerre et de la dissimulation, le jeune sire doit faire face aux appétits de conquêtes de l’ambitieux Iida, et aux traîtrises de ses propres oncles.

À la bataille de Yaegahara, son destin semble scellé : son père meurt et ses oncles prennent le pouvoir.

Mais, préparant dans le secret sa revanche, Shigeru attend son heure…

 

Le cycle du Clan des Otori révèle un Japon féodal redoutable que Lian Hearn fait revivre avec une force évocatrice incomparable. Il trouve son accomplissement avec  » Le Fil du destin « .

 

 

 

 

Un commentaire »

  1. Gaali dit :

    Mon avis:

    Sur les 3 premiers volumes:
    J’avais adoré cette saga, elle est prenante, m’avait fait rêver en plus j’adorais lire des histoires se passant au Japon médiéval .
    Je l’avais lu 2 fois et je pense que je la lirais une 3eme fois un jour ^^
    Quand le tome 4 et 5 étaient sortis j’étais super contente ^^

    Sur le tome 4:
    J’ai beaucoup aimé même je suis un peu déçue par la fin de ce 4eme volume qui conclu la saga avec Takeo et Kaede

    SPOIL
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    L’histoire finie en un chapitre, un peu précipitamment et juste par une « lettre » écrite pour Kaede qui explique comment se finit l’histoire de Takeo et de ses filles, bizarre on dirait que soit l’auteure n’avait plus envie soit n’avait plus assez de pages pour pouvoir finir son histoire…

    C’est peut être un style voulu qui ne choque que moi, peut être que j’aimais tellement cette histoire que j’aurais voulu qu’elle finisse autrement, je ne sais pas.

    Sur le tome 5:
    L’histoire de fond est sympa et intéressante mais le style d’écriture est moins agréable que les volumes précédents.

Feed RSS pour ces commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Fleursetcreations |
Le récif d'Hélène |
Monlabradorchocolat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Yaoiparadise
| Aureliescrap
| Personnage de omd-rpg