*Livres* Livres Historiques

Bonjour tout le monde, aujourd’hui je vais vous parler de plusieurs livres que j’ai lu, je dirais qu’ils sont historiques ou inspirés de faits réels.

 

1001882_10201020293823539_1228361554_n

Le lit d’Aliénor

De Mireille Calmel

Style: Romance, roman historique, histoire de France, histoire d’Angleterre, Croisades, Sorcellerie

Date de parution: 2001

 

Résumé:
1137 à Poitiers. Aliénor, la jeune duchesse d’Aquitaine, trépigne d’impatience. Aujourd’hui arrive à sa Cour une jeune fille de quinze ans : Loanna de Grimmwald . Une nouvelle demoiselle de compagnie pour Aliénor, peut-être plus intéressante que les autres, car on la dit fort piquante…
Dans l’ombre d’Alienor d’Aquitaine, une jeune fille sensuelle et un peu sorcière, descendante de Merlin l’Enchanteur, tire les fils du destin.

L’écriture de Mireille Calmel est puissamment évocatrice. Les personnages sont pris dans le tourbillon de la rivalité de la France et de l’Angleterre, dans une bataille acharnée entre l’Eglise chrétienne et les antiques croyances païennes, un monde en train de disparaître à jamais…

Un premier roman éblouissant, où le surnaturel se mêle de la vie des humains, parfois avec cruauté, mais souvent au service de l’amour. 

 

En écrivant cet article j’ai appris qu’il y avait eu des suites parues, je ne le savais pas, ne les ayant pas lus je ne mettrais pas les résumés.

 

La biographie de l’auteur:

Mireille Calmel a l’habitude de dire que l’écriture lui a sauvé la vie. Car lorsque, à l’âge de 8 ans, elle tombe gravement malade et est déclarée perdue, Mireille commence à écrire, par besoin d’extérioriser sa peur, mais aussi parce qu’elle croit profondément que tant qu’elle écrira, elle ne mourra pas.

 

Et inexplicablement, bien que les médecins aient renoncé, la maladie régresse. Peu à peu, Mireille reprend des forces, recommence à marcher. Elle travaille avec acharnement ses cours par correspondance, sans jamais cesser d’écrire : 250 poèmes, des chansons, un roman… Ce n’est qu’à quinze ans qu’elle retrouve une vie pleinement normale. Elle ne pense plus qu’à écrire, lire, chanter, vivre à tout prix.

 

Elle écrit des chansons, des nouvelles, des pièces de théâtre, dont l’une destinée aux adolescents sera couronnée d’un prix, chante dans les bals populaires, organise un festival de théâtre, monte des spectacles sur différentes scènes à travers la France…

 

En 1995, elle dépose un dossier d’insertion et obtiens le RMI pour écrire ce qui deviendra Le lit d’Aliénor. Cinq ans après, elle envoie son manuscrit à Bernard Fixot, avec qui elle signe son premier contrat. Et c’est le succès : plus de 100 000 exemplaires vendus en librairie en France, 800 000 exemplaires vendus dans le monde… Deux ans après, les héroïnes de son Bal des Louves puis de Lady Pirate rencontrent le même engouement auprès du public, grâce à des héroïnes entières, fières et courageuses.

 

Mireille Calmel vit en Aquitaine, à Saint-Christoly-de-Blaye, avec son mari et ses enfants.

 

 

 

992829_10201092937639589_273610897_n

Vertu de Jade

Par Lisa Fleischman

Style: Voyage, Chine, XXe siècle

Date de publication: 2002

 

Résumé:

Vertu de Jade, fille d’un haut fonctionnaire de l’Empire chinois mène une vie protégée au sein de l’aristocratie de Changsha, entre sa jeune sœur Vertu de Grâce, son frère aîné Li Shi, sa mère, son père et ses deux concubines, dans une immense demeure aux nombreux domestiques
. Mais la mort de son père marque la fin abrupte de son enfance. Elle a dix ans et sa mère, pleine de dignité, doit abandonner sa maison et sa vie d’avant, pour vivre modestement.

A dix-huit ans, Vertu de Jade se marie à Pan Wang Mang qu’elle croit très riche, pour permettre à Li Shi de grimper dans la hiérarchie militaire. Mais il s’avère que la famille Pan est ruinée, et que Wang Mang nourrit des mœurs honteuses : il s’adonne au jeu, fréquente les prostituées et sombre bientôt dans l’opium qui finira par le tuer.

Devenue veuve, Vertu de Jade quitte la maison de ses beaux-parents et se met à fréquenter de futurs communistes, sous l’influence de sa meilleure amie, la belle et intrépide Jin Yu, féministe avant l’heure…

 

 » Les événements de ce roman ont été inspirés pour l’essentiel par les expériences de ma grand-mère « , dit Lisa Fleischman, qui raconte avec simplicité et lyrisme le destin d’une femme forte dans un pays écartelé entre tradition et modernité. »

 

Biographie de l’auteur:

Diplômée de l’université de Berkeley et de la faculté de droit de Columbia. Procureur fédéral à New York (en 2002). Romancière.

 

 

 

 

a-l-ouest-rien-de-nouveau-8124

A l’ouest rien de nouveau

De Erich Maria Remarque

Style: Première Guerre Mondiale, littérature allemande, histoire, témoignage, peur.

Date de publication: 1ere parution 1928

En France: Mars 2007

 

Résumé:

Résumé:
« Paul Bäumer est un jeune allemand de 19 ans. Après avoir été soumis à un bourrage de crâne patriotique par leur professeur, Kantorek, tous ses camarades de classe et lui-même s’engagent volontairement dans l’armée impériale allemande.

Après dix semaines d’entraînement, la rencontre du fameux caporal Himmelstoss et la brutalité de la vie au front font découvrir à Paul et à ses amis que leurs idéaux de patriotisme et de nationalisme se résument à des clichés inadaptés au monde réel. Sous le révélateur de la guerre, le jeune soldat se sent trahi par ses maîtres :

« Ils auraient dû être pour nos dix-huit ans des médiateurs et des guides nous conduisant à la maturité, nous ouvrant le monde du travail, du devoir, de la culture et du progrès – préparant l’avenir. Parfois, nous nous moquions d’eux et nous leur jouions de petites niches, mais au fond nous avions foi en eux. La notion d’une autorité, dont ils étaient les représentants, comportait à nos yeux, une perspicacité plus grande et un savoir plus humain. Or, le premier mort que nous vîmes anéantit cette croyance. Nous dûmes reconnaître que notre âge était plus honnête que le leur. Ils ne l’emportaient sur nous que par la phrase et l’habileté. Le premier bombardement nous montra notre erreur et fit écrouler la conception des choses qu’ils nous avaient inculquée. »

À l’Ouest, rien de nouveau (en allemand Im Westen nichts Neues) est un roman paru en 1929, écrit par Erich Maria Remarque. Le roman décrit la Première Guerre mondiale vue par un jeune soldat volontaire allemand sur le front ouest. Symbole du pacifisme allemand, le roman devient rapidement un best-seller et est suivi par d’autres romans de la même veine : Après, Trois camarades, etc.

L’auteur, pourchassé dès 1930 par les nazis – pour son pacifisme comme pour ses origines – émigre en Suisse, puis aux États-Unis ; son livre subit un autodafé nazi le 10 mai 1933.

 

Biographie de l’auteur:

Incorporé en 1916 et envoyé au front, Erich Maria Remarque revient un an plus tard, blessé aux mains ce qui le fait renoncer à une carrière de musicien pour laquelle il aspirait.

Après avoir donné des cours en école primaire, il écrit quelques comptes rendus pour un journal.

En 1920, il publie son premier livre ‘La baraque de rêve’ qui passera inaperçu.

Mais c’est neuf ans plus tard, avec son roman ‘A l’ouest rien de nouveau’, que sa carrière débute vraiment. Il sera alors pris pour cible par les nazis qui l’accusent d’affaiblir le moral de la nation allemande dans ses écrits.

En 1933, ses livres sont d’ailleurs brûlés à Berlin et interdits dans les bibliothèques. Il quitte alors l’Europe, car la Gestapo veut l’arrêter, pour New York, d’où il critique plus tard la nouvelle république de Weimar, faite selon lui de personnes mêlées de trop près aux crimes nazis.

Avec sa nationalité américaine, il rentre en Suisse en 1947 et écrit de nombreux romans comme ‘L’ obélisque noir’ ou ‘Un temps pour vivre, un temps pour mourir’. C’est à partir de 1963 que la presse allemande reconnaît l’importance de son oeuvre.

 

Mes avis en commentaire :)

Un commentaire »

  1. Gaali dit :

    Mon avis:

    Le lit D’Aliénor:
    Je l’avais lu peu après sa sortie et j’avais beaucoup aimé, je l’ai relu quelques années après, mais je ne savais pas qu’il y avait eu des suites, à l’époque internet était peu présent dans ma vie du coup je suis passée à coté c’est dommage.
    Peut être qu’un jour je m’y remettrais.

    Vertu de Jade:
    Je l’avais lu une 1ere fois il y a très longtemps, j’avais beaucoup aimé, on est plongés dans ce livre assez vite, j’aime beaucoup les livres qui se passent en Asie, donc dans ma tête il m’a fait voyager et découvrir les carcans qu’apportent certaines traditions et la culture de ce pays, du moins à l’époque.
    Je l’ai relu quelques années plus tard et je sais que je le relirais avec plaisir.

    A l’ouest rien de nouveau:
    Alala ce livre…Je l’ai lu une première fois très jeune, je devais avoir une quinzaine d’années et il m’avait beaucoup marqué, je découvrais la guerre de manière crue et violente, ce livre est super touchant….Et effrayant.
    Je l’ai relu quelques années après et malheureusement je ne sais plus si je l’ai encore, si oui je le relirais encore c’est sur.

Feed RSS pour ces commentaires

Répondre à Gaali Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Fleursetcreations |
Le récif d'Hélène |
Monlabradorchocolat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Yaoiparadise
| Aureliescrap
| Personnage de omd-rpg