*Livre* Livres historiques #2

Bonsoir tout le monde, je vais vous parler à nouveau de 3 livres que j’ai lu et que je classe dans la catégories historique/inspirés de faits réels :)

 

 

10304444_10203071995714804_62782113906141054_n

 

Tête brûlée, ma véritable histoire

Par Grégory Boyington

Style: Histoire, 2eme guerre mondiale, autobiographie

Date de sortie: Février 2009

 

Résumé:

En 1936 Greg « Pappy » Boyington rejoint le corps des Marines et devient pilote, mais ses frasques l’obligent à démissionner. Il s’engage alors au côté du général Chennault et de ses Tigres Volants en Chine, où il est crédité de 6 victoires. Après l’attaque de Pearl Harbor, il rejoint à nouveau les Marines mais il est toujours indiscipliné, buveur et amateur de femmes. Il rassemble autour de lui des fortes têtes dans une escadrille qui prend rapidement le surnom de « Black sheep » (les brebis galeuses). Il y est surnommé « Pappy » parce qu’il a, à l’époque, 30 ans soit 10 de plus que la moyenne de ses pilotes. Son escadrille revendique 97 victoires aériennes dont 28 sont attribuées à « Pappy ».

 

En janvier 1944 Greg Boyington est abattu et déclaré mort, on lui décerne alors à titre posthume, la Medal of Honor, la plus haute distinction américaine. En fait, il avait été capturé par les japonais et ne sera libéré que 20 mois plus tard. Élevé au rang de colonel et rendu à la vie civile, il écrit ses mémoires dans le livre « Baa baa blacksheep » dont la série à succès les « Têtes brûlées » est inspirée. Il décède en 1988 et repose désormais au cimetière national d’Arlington.

 

Le livre :

 Il boit. Il joue. Il fume. Il aime les femmes. C’est un pilote hors pair qui a du mal à supporter l’autorité de supérieurs parfois imbéciles. Pourtant, pendant la deuxième guerre mondiale, Pappy Boyington crée la fameuse escadrille des  » Têtes Brûlées  » (black Sheep). En contournant tous les règlements, il en fait une des plus combatives et victorieuse. Il devient également un des plus grands As américains.

 

Une série à succès des années 80  » Les têtes Brulées  » a retracé sa vie aventureuse dans le Pacifique sud.

 

A travers ce livre, son sens de l’observation nous fait comprendre certaines des bases de la géopolitique en extrême orient (Birmanie, Chine, Japon, etc.) tout en nous entraînant dans les aventures haletantes d’un américain moyen qui devient un héros en essayant de s’en sortir

 

Biographie de l’auteur:

Gregory « Pappy » Boyington (né le 4 décembre 1912 à Coeur d’Alene, Idaho et mort le 11 janvier 1988) est un pilote de chasse américain du Corps des Marines des États-Unis, titulaire de 28 victoires homologuées dont 6 en Chine avec l’AVG (American Volunteer Group, ou les Tigres volants, commandé par le général Claire Chennault).

 

Son histoire et celle de son escadrille (VMF-214 alias The Black Sheep) sont à l’origine de la série télévisée américaine intitulée en France Les Têtes brûlées (titre original Baa Baa Black Sheep). Dans la série, son rôle est interprété par Robert Conrad.

 

D’origine Sioux, Gregory Boyington est né en 1912. Il rejoint le corps des Marines en 1936 et devient pilote. Mais ses frasques l’obligent à démissionner. Il s’engage ensuite aux côtés du général Chennault et de ses Tigres Volants en Chine, où il est crédité de 6 victoires.

 

Après l’attaque sur Pearl Harbor, il rejoint à nouveau les Marines, mais il est toujours indiscipliné, buveur et amateur de femmes. Il rassemble alors autour de lui des fortes têtes dans l’escadrille VMF 214, surnommée « The Black Sheep » (les « Brebis galeuses »). Leur base est située sur l’île de Vella Lavella, dans le Pacifique Sud. C’est là que Gregory Boyington reçoit son surnom de « Pappy », car il est à cette époque âgé de 30 ans, alors qu’en moyenne ses pilotes n’ont qu’une vingtaine d’années. L’escadrille revendique 96 victoires aériennes dont 22 sont attribuées à « Pappy ».

 

En janvier 1944, il est abattu et déclaré mort. On lui décerne à titre posthume, la Medal of Honor, la plus haute distinction américaine. Mais en réalité, il a survécu au crash de son avion et a été capturé par les Japonais. Libéré 20 mois plus tard, il est élevé au rang de colonel et rendu à la vie civile. Il écrit alors ses mémoires dans le livre Baa baa black sheep dont la série Les Têtes brûlées est inspirée. Il meurt en janvier 1988 d’un cancer, à Fresno, en Californie. Des obsèques militaires sont organisées en son hommage au cimetière national d’Arlington, où il est enterré non loin du boxeur Joe Louis.

 

Il est le père de trois enfants, issus d’un premier mariage, dont un fils qui intègre l’Académie de la Forces aérienne des États-Unis en 1959.

 Wikipédia.fr

 

 

13221747_10208176154115574_4166326986533634493_n

Les naufragés de l’île Tromelin

Par Irène Frain

Style: Esclavage, trahison, histoire vraie, XVIIIe siècle, tragédie

Date de parution: Février 2009

 

Résumé:

En 1761, un navire français s’échoue sur un îlot perdu de l’océan Indien. Il transporte cent soixante esclaves. Pour survivre, rescapés blancs et noirs doivent cohabiter. Un officier veut construire une chaloupe. Les marins refusent de l’aider. Les esclaves acceptent. Leur dignité force le respect des Blancs. Mais au moment du départ, on ne les embarque pas.

 

Biographie de l’auteur:

Agrégée de lettres classiques, historienne, journaliste à Paris Match et romancière parmi les plus appréciées du grand public, Irène Frain attribue son goût pour l’Asie à sa naissance à Lorient, ancien port de la Compagnie des Indes. Grande voyageuse au regard humaniste, on l’a qualifiée de « Fée écrivaine » ou encore de « Schéhérazade bretonne ». Son précédent roman, Les Naufragés de l’île Tromelin (éditions Michel Lafon, 2010), a été récompensé par le Grand Prix de l’Académie de marine, le Grand Prix Palatine du roman historique et le Prix Relay du roman d’évasion. Avec La Forêt des 29, elle signe son 29e roman.

 

 

 

 

13240729_10208203299794199_5182148789142504691_n

 

Journal

Par Anne Frank

Style: Journal intime, Seconde guerre mondiale, adolescence, autobiographie

Date de parution: Mars 2012

 

Résumé:

Anne Frank est née le 12 juin 1929 à Francfort.

 

Sa famille a émigré aux Pays-Bas en 1933. À Amsterdam, elle connaît une enfance heureuse jusqu’en 1942, malgré la guerre.

Le 6 juillet 1942, les Frank s’installent clandestinement dans  » l’Annexe  » de l’immeuble du 263, Prinsengracht.

Le 4 août 1944, ils sont arrêtés sur dénonciation. Déportée à Auschwitz, puis à Bergen-Belsen, Anne meurt du typhus en février ou mars 1945, peu après sa sœur Margot.

La jeune fille a tenu son journal du 12 juin 1942 au 1er août 1944, et son témoignage, connu dans le monde entier, reste l’un des plus émouvants sur la vie quotidienne d’une famille juive sous le joug nazi.

 

J’ai la version non censurée.

 

Biographie de l’auteur:

Annelies Marie Frank, plus connue sous le nom de Anne Frank (12 juin 1929 – mars 1945), est une adolescente allemande juive née à Francfort-sur-le-Main en Allemagne qui a écrit un journal intime alors qu’elle se cachait avec sa famille et quatre amis à Amsterdam pendant l’occupation allemande de la Seconde Guerre mondiale.

 

Suite à l’arrivée au pouvoir d’Adolf Hitler en janvier 1933, la famille quitta Francfort pour Amsterdam fin 1933 afin d’échapper aux persécutions nazies, mais fut arrêtée après l’invasion des Pays-Bas. Alors que les persécutions à l’encontre des Juifs s’intensifiaient, sa famille se cacha en juillet 1942 dans un appartement secret aménagé dans l’Annexe de l’entreprise Opekta d’Otto Frank, son père. Anne avait alors treize ans environ. Après deux ans passés dans ce refuge, le groupe fut trahi et déporté vers les camps d’extermination nazis. Sept mois après son arrestation, Anne mourut du typhus dans le camp de Bergen-Belsen quelques jours après le décès de sa sœur Margot. Son père Otto, l’unique survivant du groupe, revint à Amsterdam à la fin de la guerre et apprit que le journal d’Anne avait été sauvegardé. Convaincu du caractère unique de l’œuvre de sa fille, Otto tenta de le faire éditer. À l’origine, il fut publié sous le titre Het Achterhuis : Dagboekbrieven van 12 Juni 1942 – 1 Augustus 1944 (L’arrière-cour : notes du journal du 12 juin 1942 au 1er août 1944).

 

Dans le journal, qui lui fut offert pour son treizième anniversaire, Anne relate sa vision des évènements, depuis le 12 juin 1942 jusqu’au 1er août 1944. Il a depuis été traduit du néerlandais en de nombreuses langues et est devenu l’un des livres les plus lus dans le monde. Plusieurs films, téléfilms, pièces de théâtre et opéras sont basés sur cette œuvre. Décrit comme le travail d’un esprit mature et perspicace, il donne un point de vue intime et particulier sur la vie quotidienne pendant l’occupation par les nazis ; par ses écrits, Anne Frank devint l’une des victimes de la Shoah les plus célèbres.

 

 

Mes avis sur ces livres en commentaires :)

 

 

 

Un commentaire »

  1. Gaali dit :

    Mes avis:
    Tête brulée:
    Honnêtement je l’ai lu il y a quelques années et je ne m’en souviens pas vraiment. On me l’avait prêté car la personne est fan de ce monsieur et moi j’aime les récits biographiques et les livres sur la seconde guerre mondiale .
    De ce que je me souviens j’ai bien aimé mais c’est surtout centré sur cet homme, que je ne connais pas vraiment mis à part par son nom donc j’ai eu quelques longueurs qui m’ont un peu ennuyée. Mais dans l’ensemble j’en ai gardé un bon souvenir.

    Les naufragés de l’île Tromelin:
    J’ai bien aimé, c’est une histoire touchante surtout sachant q’elle est vraie, ça me touche ces récits inspirés d’histoires véritables.

    J’ai toujours du mal à comprendre comment des hommes ont pu penser que d’autres hommes, parce qu’ils étaient noirs, ne valaient pas mieux que des animaux….

    Les dernières pages avec le témoignages des gens qui ont contribué aux livres,la partie archéologie est très prenante aussi.

    Je l’avais acheté pour quelques centimes sur un marché je n’ai pas regretté ^^

    Journal d’Anne Frank:
    Apparemment son père avait coupé des passages, comme sur la sexualité ou les disputes avec sa mère, ils en parlent en préface.
    Moi j’ai la version non retouchée et avec les annotations qu’elle a rajouté plus tard.

    Comment ne pas être touchée par ce livre…..

    Je l’ai eu pour 1€ sur un marché car une dame revendait le livre qu’elle avait offert à sa fille qui n’a jamais voulu le lire, c’est un témoignage authentique et important de l’histoire que je voulais lire depuis longtemps donc j’ai sauté dessus.

Feed RSS pour ces commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Fleursetcreations |
Le récif d'Hélène |
Monlabradorchocolat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Yaoiparadise
| Aureliescrap
| Personnage de omd-rpg